Pourquoi j’écris un livre pour les fibromyalgiques ?

Pourquoi j’écris un livre pour les fibromyalgiques ?

Depuis ma tendre enfance...

J’ai toujours aimé écrire des poèmes, des chansons, dans mes journaux intimes, tout ce que je ressentais y passait.

Dès que j’avais une contrariété, un chagrin d’amour où de l’inspiration pour un poème ou une chanson, j’écrivais.

Et puis arrivée à l’âge adulte, j’ai tout délaissé et je me suis rangée dans une “normalité”.

Pour entrer dans le moule, je devais faire comme tout le monde, afin de ne pas être traité de marginale, de bizarre ou de folle.

Et j’ai enfoui ces carnets, enfoui mes ressentis et appuyé sur le bouton off pour “sortir de cette jeunesse et passer à l’étape d’adulte”.

Pourquoi ? Pour faire plaisir aux autres et puis les adultes ça n’écrit pas dans des journaux intimes ! Et moi dans tout ça ? Je ne sais pas où et qui j’étais !? Je me suis complètement oubliée pour être bien pour les autres et être acceptée quoi qu’il arrive dans le monde dans lequel je vivais.

J’étais prête à ne pas déplaire !

 

Arriva ensuite le trou noir...

Suite à diverses “mauvaises” expériences de la vie, je fus diagnostiquée fibromyalgique en 2007.

Cette année-là, la seule bonne nouvelle fut la naissance de mon neveu Luka.

Le reste fut d’une tristesse incommensurable que je ne souhaite à personne.

J’étais au fond du trou et je ne voyais pas la sortie.

Incomprise et en mal-être total, la seule option que j’avais était de mettre fin à mes jours.

Entre séparation de corps et d’esprit, mon monde s’écroulait et mes yeux s’ouvraient.

La réalité fait mal quand on n’y est pas préparé, mais le sommes-nous vraiment ?

Les “mauvaises” expériences, sont-elles si mauvaises que ça ? Sont-elles juste dans nos vies pour nous permettre d’ouvrir nos yeux sur la réalité ?

Pensez-vous que l’on nous a caché volontairement cette réalité ? Pourquoi nous cacher la réalité ? Pour mieux nous mettre dans des cases et nous manipuler comme des marionnettes ? Sommes-nous vraiment maîtres de notre être ?

 

La lumière au bout du tunnel

Et puis, comme tout mauvais moment. Les nuages ont fini par se dissiper et tout a commencé à devenir plus lumineux, plus clair et plus joyeux dans ma vie.

Mais la vie ce n’est pas un long fleuve tranquille, il ne suffit pas d’attendre que l’orage passe dans son canapé pour que tout aille mieux.

Je me suis mise en action, et toutes ces actions m’ont permis aujourd’hui d’aller mieux. Je me sens même encore mieux qu’avant, plus libre et plus en phase avec moi-même, plus épanouie.

La chute fait mal, mais elle est nécessaire et puis, ensuite arrive l’éveil qui nous fait prendre conscience de qui nous sommes vraiment ! Un être unique vivant ici et maintenant dans le présent uniquement et créateur de sa vie.

Malheureusement, certains de mes proches maintenant partis n’ont pas eu la grâce de ce moment et de cette prise de conscience.

 

Depuis maintenant presque 14 ans...

L’apprenti sage de toutes ces années d’expériences m’ont permis d’entreprendre, de décider, de m’observer. Je n’étais plus spectatrice de ma vie, j’étais l’auteur, le réalisateur, le spectateur et le commentateur et je le suis toujours.

Ce qui m’a aidé à comprendre, décortiquer, apprendre, analyser et essayer.

Tout cela, je l’ai fait naturellement sans calculer quoi que ce soit, comme si c’était innée en moi. Le côté instinctif d’être présent ici et maintenant, c’est activé, je me suis mise à écouter mes ressentis. Comme un chat, j’ai tâtonné, j’ai laissé faire et j’ai lâché prise sans me poser aucune question.

La vie a agi, elle est entrée en moi, je suis devenue responsable de moi, de mon corps et de ce que je faisais de ce tout qui est moi.

En aucun cas, je remets la responsabilité de qui je suis ou je fais sur l’autre et dans les mains de l’autre. Chacun est responsable de ce qu’il est, fait et crée !

 

Voilà pourquoi j’écris un livre pour les fibromyalgiques, car aujourd’hui, j’ai décidé de partager ce que j’ai appris !

 

Un jour, je me suis dit que ce serait dommage de garder pour moi tout ce processus qui m’a permis d’aller mieux.

Ce n’est pas parce que durant 13 ans, je me suis démerdée à trouver des solutions pour aller mieux que je dois laisser également chacun de vous dans le néant le plus total.

Oui, bien sûr, tout le monde n’est pas prêt, et comme nous sommes uniques, ce que je partage ne conviendra sûrement pas à tout le monde.

Mais si ça peut déclencher ne serait ce qu’une chose positive chez vous, pourquoi ne pas le tenter ? Et puis franchement si ça peut vous faire gagner 13 ans de votre vie où éviter de vous faire perdre plus de temps, vous avez tout à y gagner n’est-ce pas ?!

Alors j’ai osé sauter le pas de l’écriture. Où est ce livre ? 

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives