fbpx

Les points essentiels pour mieux-vivre avec la fibromyalgie

Les points essentiels pour mieux-vivre avec la fibromyalgie

Ce que je vois

Beaucoup de personnes pensent qu’il n’y a pas de solutions pour mieux-vivre avec la fibromyalgie voir même en guérir et pourtant certaines personnes y arrivent. Comment cela est-il possible ?

On m’a déjà dit “tu ne peux pas avoir la fibromyalgie”, “ce n’est pas possible, car on ne peut pas guérir de cette maladie ni même aller mieux”. J’ai même déjà entendu “les fibromyalgiques sont en fauteuil roulant, ils ne peuvent plus rien faire, donc tu n’es pas malade, c’est dans ta tête”. 

Ok, comment faisons-nous alors ? Devons-nous se résigner, c’est ça ? Merci à la fatalité, il n’y a rien à faire, c’est comme ça et pas autrement !? 🤷‍♀️

Ce qui résonne en moi

J’ai longtemps été dans le déni, je refusais tout en bloc et ne me sentais pas concerné par ce qui m’arrivait. Je ne comprenais pas pourquoi ça m’arrivait. 

Seulement, je ne suis pas ce genre de personne, qui croit à la fatalité, qui reste sur ses acquis et sur ce que l’on me dit. On a qu’une vie, alors autant l’expérimenter et en profiter comme on veut, vous ne pensez pas ?

Alors j’expérimente, je teste, je fais de mon mieux, je positive, je me mets en action et tout cela me met en joie. Savez-vous pourquoi cela me met en joie ? Car j’ai du résultat, je vais mieux, je me sens mieux et je suis même mieux qu’avant !

Nous sommes tous uniques

Si tu préfères accepter de rester comme tu es et rester dans ta zone de confort, c’est ok aussi. Mais dans ce cas n’empêche pas les autres de voir les choses autrement et d’essayer d’aller mieux.

Pour moi, mieux vivre avec la Fibromyalgie revient à mieux-vivre de manière générale que l’on soit malade ou non.

Cela n’engage que moi et mon expérience bien sûr.

C’est pour cela qu’aujourd’hui, je partage avec toi mes points essentiels pour mieux-vivre avec ou sans la fibromyalgie 😉

Les points essentiels pour mieux-vivre avec la fibromyalgie « ou pas » 😀

1 – L’alimentation.
Le carburant, les pensées, les croyances, la télé, la radio, les journaux, la musique, la lecture, les produits de beauté, bref tout ce qu’on ingurgite, ingère et se met sur soi et en soi de toutes les manières que ce soit.
Ne mets pas sur ton corps tout ce que tu ne peux pas manger.
2 – L’Acceptation. 
Oui, je suis malade et grâce à cette maladie, j’effectue un travail sur moi. Je ne suis pas parfaite, je fais des erreurs et c’est ok. J’ai compris des choses que je n’aurais pas comprises si je ne l’avais pas eu. Alors merci à ce qui m’arrive. Maintenant j’avance, je regarde et j’observe ce que je fais et ce qui me fait du mal et je corrige. J’accepte l’aide des autres car je ne peux pas tout faire seul.
Ce processus devient ma force.
3 – L’Apprentissage. 
J’apprends tous les jours, la vie est passionnante et mon corps aussi. Tirer du positif, toujours apprendre de ce qui nous arrive et ne rien prendre pour acquis. Se faire sa propre opinion et ses propres recherches sans croire bêtement ce qui est dit, éviter la pensée unique et être soi ! 
Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien.
 
4 – L’Expérimentation. 
J’expérimente la vie tous les jours avec moi. 
Je suis ma meilleure amie et la seule personne avec qui je vais vivre jusqu’à la fin.
5 – L’Amour de soi. 
S’aimer ce n’est pas s‘oublier et ce n’est pas égoïste au contraire. Prendre soin de soi par des massages et des moments pour soi uniquement. 
Aime-toi !
6 – Être ici et maintenant. 
Vivre aujourd’hui et maintenant être en conscience avec ce que l’on est et ce que l’on fait. 
7 – La responsabilisation. 
Je suis responsable de moi avant tout. On cherche toujours à trouver un coupable pour se dédouaner et s’excuser, on est trop souvent dans le déni de ce qui arrive, c’est trop facile. Plus tu vas te focaliser sur ton mal, plus tu vas perdre ton énergie, ton temps et renforcer ce qui te blesse. Et moi qu’ai-je fait pour améliorer cela ? Ne culpabilisez pas, vous avez fait ce que vous avez pu jusque-là, vous ne pouviez pas savoir. Pardonne-toi !
8 -Se mettre en action, être et faire. 
Désencombrer et nettoyer énergétiquement les douleurs, désencombrer et nettoyer physiquement son corps, désencombrer et nettoyer son extérieur, mobilier, ménager et humains. 
Action, réaction, Go !
 

Le mal à dit

Pour moi, la maladie n’est pas là par hasard. Les maux sont là pour exprimer ce que les mots n’ont pas fait. 

Ce qui nous arrive peut être le résultat de ce qui s’est passé, ce qui n’a pas été exprimé, ce qui a été inconsciemment oublié, les non-dits intériorisés, le ressassement et ce que nous n’avons pas digéré pour diverses raisons qui sont propres à chacun. On s’oublie pour rentrer dans le moule, être “normal” et faire comme tout le monde. 

Il n’y a pas à culpabiliser de ça au contraire, on fait tout de notre mieux et personne n’est parfait, je te pardonne et tu peux te pardonner.

Tu décides qui tu es

J’ai compris avec le temps que l’on décide de ce qui nous arrive, souvent inconsciemment. 

On ne se fait pas volontairement et consciemment du mal. 

Que tu décides d’en tirer du positif ou du négatif, le résultat sera négatif ou positif. C’est selon comment chacun voit les choses et comment cela nous arrange aussi. 

Tu es décisionnaire de ton comportement et de ce que tu en fais. À toi de voir ce qui est le mieux ou pas pour TOI

Nous ne sommes pas obligés de mettre le doigt là où ça fait mal si on n’est pas prêt, si on ne veut pas voir la réalité qui fait peur, qui fait mal ou qui dérange. Certains pensent même que ce n’est pas utile de remuer le passé et ce qu’on veut oublier. 

On a tous un chemin à prendre, peu importe lequel on prend il est là pour des raisons, on les voient ou pas, on les acceptent ou pas, on apprend ou pas et C’EST OK !

Les points essentiels pour mieux-vivre avec la fibromyalgie : Hier, aujourd’hui et demain

Le passé est passé, il n’existe plus à partir du moment où tu cesses de l’alimenter et de le faire vivre. Aujourd’hui, la situation est, et demain elle sera différente. Tout dépend de ce que tu décides aujourd’hui de faire pour toi. 

Je pense que l’on se doit de décider de mieux-vivre pour soi et pas pour les autres ou avec une maladie. 

Toi ? Que veux-tu ? Que décides-tu de faire pour aller mieux ? Pour être heureux ?

Attends-tu que les autres et l’extérieur agissent à ta place ? 

Attends-tu la pilule miracle qui fera que tout redeviendra comme avant et que tu iras mieux ?

Pourquoi est-ce que ta vie devrait revenir comme avant ? 

Pourquoi est-ce que tu restes dans ta zone de confort ?

De quoi as-tu peur ?

Est-ce que tu penses que tu n’es pas maître de ton corps et de ce que tu en fait ? Pourquoi ?

Donnes-tu à l’autre le pouvoir que tu ne t’autorises pas ?

As-tu confiance en qui tu es ?

Pour ma part, je suis bien mieux aujourd’hui. Oui, c’est différent d’hier et aujourd’hui je construis demain qui sera bientôt mon passé. 

Et oui, ce que tu fais et es aujourd’hui, détermine ton avenir et ton passé.

Ancre-toi, Go : Action, Réaction

À toi de te prendre en main, tu es la seule personne avec qui tu vas vivre jusqu’à la fin de ta vie et dans un corps unique alors en lui donnant le mauvais carburant penses-tu que tu iras mieux ? 

Jusqu’à aujourd’hui ce carburant t’a-t-il permis de garder une bonne santé ? 

Il est peut-être temps de te réveiller et de le changer, qu’en penses-tu ?

On pense toujours faire le mieux pour nous et une fois malade, on ne comprend pas ce qui nous arrive. Je me remets en question quand mon corps me signale un problème et j’apprends à lui donner le meilleur, car c’est ce qu’il mérite. C’est ce que je mérite !

Pourquoi une maladie devrait-elle te définir et t’appartenir ? Quand tu dis “ma maladie” tu y tiens autant que ça ? Pourquoi ? Te permet-elle de vivre aux yeux des autres ? As-tu réellement besoin d’être reconnu pour te sentir aimé et en vie ?

J’ai accepté qu’elle soit là, et grâce à elle, je suis qui je suis aujourd’hui. Elle peut revenir, repartir, c’est ok, mais au fond, c’est ce que je fais, je suis et pense au quotidien, qui va déterminer si elle va rester, partir et ne plus revenir.

En te focalisant sur ton bien-être uniquement, en te mettant en action, en acceptant que tu sois la personne la plus importante au monde pour toi, en faisant de toi ta priorité ! Tu verras que tu ne penseras même plus à la maladie,  car tu seras focalisé sur ce qui est le mieux et le meilleur pour ton corps et toi.

Cette maladie, finalement, ne t’appartient pas, c’est ton corps qui t’appartient.
 
Article rédigé par Estelle Godart le 22 Novembre 2020.

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • SKU
  • Rating
  • Price
  • Stock
  • Availability
  • Add to cart
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
  • Attributes
  • Custom attributes
  • Custom fields
Click outside to hide the compare bar
Compare
Wishlist 0
Open wishlist page Continue shopping